Exercice : sortir de sa zone de confort

18/05/2018
12:32PM

Coucou les Colibris ❤ ! J’avais envie de vous proposer un petit exercice plus simple qu’il n’y paraît aujourd’hui : sortir de sa zone de confort ! A effectuer entre aujourd’hui et vendredi prochain & surtout : autant de fois que vous le voulez !

Quand j’étais avec mon sac à dos sur le dos, c’était quelque chose que je faisais tous les jours & presque à chaque instant (oui on va pas se mentir, il y a des fois où tu restes dans ton hostel à faire pas grand chose parce que tu as juste envie de flemmarder – et c’est ok :D!) et j’ai eu cette discussion avec Fabio à Agra où on se disait qu’on espérait rester autant ouvert en rentrant chez nous. Que l’on voulait continuer d’aller vers les gens aussi facilement et faire des choses que l’on a envie de faire.

En rentrant je n’ai pas fais grand chose, car besoin de me reposer mais plus les jours passaient et plus je m’observer vivre entre les 4 murs de ma chambre & ça, c’est pas du tout en accord avec l’envie que l’on partageait Fabio & moi, et mes excuses étaient bonnes (elles le sont toujours d’ailleurs) mais je pense qu’il est important de se regarder dans le miroir de temps en temps, et d’arrêter de se raconter des histoires parce qu’on ne s’aide pas à avancer. A certains moments c’est nécessaire, pour se protéger notamment; mais il est aussi important de savoir baisser la carapace et ouvrir grand les bras. Faire confiance en la Vie !

Mon exercice je le met en pratique aujourd’hui : j’ai rencontré quelqu’un il y a quelque jours qui m’a proposé d’aller à une soirée de jazz ce soir.
J’ai tergiversé pendant une bonne demi-heure pour au final me dire, « et pourquoi pas? »  & une « difficulté » supplémentaire, je ne fais pas le trajet (d’une heure!) avec lui, mais avec deux amies à lui que je connais absolument pas!

Ahaha qu’elle est drôle la vie n’est-ce-pas?
Et bien figurez vous qu’en temps normal j’aurai dis non, quand bien même j’en aurai mouru d’envie (j’aime dire mouru des fois, surtout quand c’est de rigueur!) Parce que la peur de l’inconnu & la peur de l’autre, ce sentiment d’inconfort qui tiraille et ces milliards de questions en tête !

Il y a encore des moments où j’ai peur et où je fuis les situations, où je dis non alors que derrière mes couches de questionnements j’ai envie de dire oui, mais ça se travaille & ça va beaucoup mieux – ne serai-ce que d’en prendre conscience car le cheminement de mes pensées est différent maintenant 😀

Hésite pas à venir me dire qu’elle était ta « prise de risque », et quel sentiment cela t’a procuré !

Ôde à l’Amour ❤
– Cannelle –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s